Pistacchiotto de D. Barbero

Pistacchiotto2La Gianduja… 10g de pure gourmandise à la noisette, au chocolat, qui fond dans la bouche … Quoi ? Je vous ai déjà perdus ?

Tout le monde connaît les giandujotti, ces petits chocolats en forme de bateaux retournés et qui rappellent cette célèbre pâte à tartiner. Eh bien c’est exactement de ça dont je voudrais vous parler aujourd’hui. Mais pas des traditionnels à base de noisette.

En octobre, j’ai eu l’occasion de participer à un célèbre salon agroalimentaire, le Salon International de l’Agroalimentaire (le SIAL). Aussi connu sous le nom du « plus grand salon de l’innovation agroalimentaire au monde ». En gros, c’est un salon gigantesque de 5 jours, avec plus de 6500 exposants de 105 pays. Une fête culinaire géante !

Comme dans beaucoup de ces salons, il y a un concours (le SIAL Innovation) qui prime les produits les plus innovants.

Un des produits nominés était le Pistacchiotto, de la chocolaterie italienne Barbero.

Pistacchiotto4Le Pistacchiotto est un Giandujotto, mais sur une base à la pistache plutôt que noisette.

Malheureusement, je n’ai pas pu les goûter sur le salon. Puisqu’il n’y pas de revendeur en France, j’ai contacté Barbero et ai pu en acheter via Pariani, qui doit être leur fournisseur de pistaches, je pense.

Le résultat est assez surprenant, je dois dire.

Pistacchiotto1Tout d’abord, comme vous l’avez (peut-être) remarqué sur les photos, les Pistacchiotti ont une couleur légèrement verte. Ceci est dû à l’utilisation de pâte de pistaches de Sicile au lieu de noisettes du Piémont.

Côté goût, même si la pistache ressort bien, je les ai trouvés plus sucrés et un peu plus gras que des Giandujotti traditionnels. C’est probablement dû au fait que les Pistacchiotti sont fais à partir d’un mélange de chocolat blanc et de chocolat noir extra, plutôt que de lait et de cacao.

Même si je ne suis pas fan de chocolat blanc, je peux comprendre son utilité : le chocolat blanc est avant tout composé de beurre de cacao. Les pistaches étant moins riches en huiles naturelles que d’autres oléagineux (oui, j’ai déjà essayé de faire du beurre de pistache et c’était un ratage total), le chocolat blanc doit bien combler ce manque et apporter au produit final la texture soyeuse et fondante que l’on attend d’un Giandujotto.

Au final, j’ai bien aimé le Pistacchiotto, mais je crois qu’une version au chocolat noir ou au lait serait bonne, si ce n’est meilleure. À mon avis.

Pistacchiotto3

Avertissement : l’article ci-dessus est un avis strictement personnel du produit. Il n’est en aucun cas sponsorisé par D.Barbero ou Pariani

2 réflexions sur “Pistacchiotto de D. Barbero

  1. Pour être présentés au SIAL je suppose que c’est un tout nouveau produit. Les ayant aussi goûtés par hasard, je suis d’accord avec vous sur leur côté sucré.J’ai trouvé qu’ils laissent vraiment un goût de pistache et sont très fondants, mais je pense qu’ils gagneraient en version au chocolat noir. Je ne suis pas confiseur mais il doit bien y avoir un moyen de garder ce fondant en utilisant plus de chocolat noir (ou du plus noir) et moins de blanc, ce qui les rendrait moins sucrés.

    • Le dosage en sucre n’a pas grand chose à voir avec le type de chocolat, puisqu’il existe des chocolats noirs sucrés. Je pense qu’en l’occurence, il s’agit plutôt d’un dosage en beurre de cacao. Peut-être n’ont-ils pas (encore?) trouvé la bonne formule pour un bonbon plus noir tout en restant fondant?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s