Gourmandises d’Alsace #2 : Chez Yvonne

J’espère que vous avez apprécié la première partie des Gourmandises d’Alsace, et que la deuxième vous donnera autant envie, malgré le fait que j’ai manqué de réactivité en matière de photos.

Le deuxième jour, notre déjeuner fut original, car tardif, constitué simplement d’une pâtisserie et d’une boisson chaude à la pâtisserie Christian, située au pied de la cathédrale de Strasbourg.

Pour le dîner, nous nous sommes rendus dans un autre winstub, Chez Yvonne.

En entrée, nous nous sommes régalés de foie gras d’oie maison et d’une crème brûlée au foie gras et pommes, pain grillé aux figues.

Ce foie gras était un vrai délice ! Fait maison, il est servi à température ambiante avec du pain grillé, un chutney d’abricots secs, quelques gouttes de miel et de la fleur de sel.

Pour la crème brûlée, il y a plusieurs manières de la préparer  : en mixant le foie gras avec les œufs et le lait, ou en déposant une tranche au fond du ramequin et verser l’appareil par-dessus. Ici, le chef a décidé de mélanger des morceaux de foie gras à l’appareil. C’était plutôt bon, mais sans plus.

Pour les plats principaux…

Il y eu tout d’abord un coq au Riesling, servi avec des spätzle

Là encore, je n’ai pas eu le temps de prendre de photo. Le coq au Riesling est un plat « classique », familial. Le coq est plus sec que le poulet, donc la sauce est un accompagnement impératif. Ce plat était plus « fade » comparé aux autres, mais il n’en était pas moins bon.

Chez Yvonne - canetteFilet de canette aux cerises et estragon, tubes de polenta

Probablement le meilleur des trois plats, car parfaitement épicé (je crois qu’il y avait de la cannelle dans la purée de carottes). Les cerises accompagnent délicieusement la canette, et la polenta était cuite à la perfection et présentée de manière originale.

Chez Yvonne - pintadeSuprême de pintade braisée au Porto, concombre, melon et fleur de capucine, servi avec des pommes de terre sautées

La pintade était délicieuse et juteuse. Le melon chaud était original et j’ai bien apprécié, même si je n’ai pas trouvé qu’il se mariait spécialement avec la purée de carotte (plus simple que celle servie avec la canette). La fleur de capucine fut une découverte pour moi. J’avais déjà mangé de la fleur de bourrache, mais je ne connaissais pas la capucine. C’est bon avec un goût légèrement poivré.

La déception sur mon assiette fut le concombre : hormis le fait que je n’ai pas trop compris son association avec le reste du plat, j’ai trouvé que, une fois chauffé parce que posé sur la purée de carotte, la peau devenait amère et n’allait pas du tout avec le reste.

Sur les desserts, nous avons été plus raisonnables, avec entre autres un grand bol de fraises et une coupe de sorbet à la pêche de vigne (qui avait plus le goût de cassis que de pêche).

J’ai choisi de goûter le gratin de fraises

Chez Yvonne - gratin de fraisesC’était original mais sans être fabuleux. Les fraises fraîches et coupées en morceaux sont recouvertes d’un appareil à la vanille et rapidement passées au grill.

Nous avons dégusté ce repas accompagné d’un pinot gris. J’avoue ne pas boire beaucoup et, bien que connaissant le pinot noir, je ne connaissais pas du tout le pinot gris. Cette cuvée-là en particulier était excellente, le goût du vin s’accordant avec tous les plats et ne changeant que très légèrement au cours du repas.

J’ai trouvé ce dîner différent mais plus raffiné et plus léger que celui pris chez Muensterstuewel.

Le lendemain, nous avons déjeuné léger avant de rentrer sur Paris. Nous nous rendus au restaurant Les Oliviers où nous avons pu déguster d’excellentes assiettes de melon, jambon de Parme et pignons de pin grillés, ainsi que des soupes de tomates et pastèque avec du sorbet au citron et à l’huile d’olive en dessert.

Voilà, je ne suis pas restée plus longtemps à Strasbourg, mais j’espère que ce billet et le précédent vous auront donné envie d’y aller. N’hésitez pas à partager vos aventures culinaires avec moi ! :-)

2 réflexions sur “Gourmandises d’Alsace #2 : Chez Yvonne

  1. Alors, on ne fait pas que de la choucroute et des pieds de porc en Alsace? Si ces plats sont aussi bons et fins qu’ils sont beaux sur ces photos, alors c’est une raison de plus d’aller visiter cette région de France que je ne connais pas.

    • Eh non, il y a beaucoup d’autres choses en plus de la choucroute, du pied de porc et du kougelhopf! Je ne peux que vous conseiller d’aller faire un tour en Alsace dès que vous en aurez l’occasion. C’est une très belle région

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s